Retrouver le Chemin Sacré qui mène à Soi

severine - 31 octobre 2017

Marche ta parole, marche la beauté dans le Monde

severine - 31 octobre 2017
Octobre 2017, Désert des Bardenas, Ode à la Vie et à la Terre Sacrée.
L’ère du « Je » a donné un modèle à bout de souffle, il est temps de redonner sa juste place au Nous…
Il est temps de marcher notre parole et beauté dans le monde.
*
Herbes vives et As we are, deux voies d’expression, comme les deux facettes d’une même réalité, visible et invisible, deux manières d’être au monde qui expriment et incarnent une même unité et parole, celle de marcher la beauté dans le monde.
J’aime cette parole amérindienne, qui nous invite aujourd’hui à marcher qui nous sommes, être cohérent, authentique, engagé dans le monde, quelque soit notre vécu, histoire, ressenti et place.
 *
Après avoir vécues durant 13 lunes, des expériences fortes, comment les intégrer à ma/mes vie(s), mes espaces et terres d’exploration, jardins de fleurissement, mes différentes terres créatives et fertiles  ?
 *
Si j’ai été tentée de laisser sur la route ce blog et ce site, il y quelques semaines, m’est revenue à l’esprit comme une évidence, que cet espace était aussi celui de beaucoup de femmes, d’hommes qui venaient s’inspirer, y puiser une source sincère, une parole authentique, où rien n’est à vendre ou à promettre. Simplement, se nourrir, voir autrement, découvrir un autre angle de vue, un horizon nouveau, partager souvent une même intime conviction.
Parce que j’y parle de la Vie, de l’expérience d’être en Vie. Vraiment, pleinement.
.Ecrite
Retour sur ce grand pas sage, et comment après être sortie des sentiers balisés durant 13 lunes, j’ai repris place dans ce monde, auprès des Autres, dans mes différentes entreprises et espaces de création, d’expression.
*
*

Passer du « Je » confortable à un « Nous » rayonnant

*
Mon histoire, mes détours et contours, ont tourné autour de la place d’un JE juste et équilibré, parfois trop voyant, parfois prenant trop d’espace, en même temps avec une taille d’1m83 et un tempérament de feu, il m’a été difficile dès mon plus jeune âge, de baisser la tête pour me faire toute petite, et par d’autres moments, paradoxalement, je n’osais pas être pleinement, cachant ma vraie nature, ce qui fait ma différence, même physiquement, fragile à l’intérieur alors que j’étais forte à l’extérieure…
*
*****
« J’ai oscillé longtemps entre manque de confiance et sur-confiance.
Du mal à trouver ma place, ma voie, alors que j’avais tout en moi…
que j’avais tout même tout court ! »
*****
*****
Non, ce n’est pas la faute à mes parents, ni à la société.
C’est mon Histoire, celle que j’avais à traverser, ici, dans cette vie, et peut être les précédentes, celle d’une lignée, où les femmes ont dû porter de lourdes responsabilités, avec des hommes au front, au maquis, ou aux champs, mais pour eux, le Vivre Ensemble était évident, aussi difficile soit leur condition. Entre une Grand-Mère tisseuse, femme de résistant, l’Autre, Maria, jeune immigrée polonaise durant la guerre, deux grands pères jardiniers, et une arrière grand mère, une vraie Grand Mama, cheftaine de tribu joyeuse et guérisseuse, connaisseuse de la médecine des simples, et la vague moderne des femmes qui ont travaillé, ma maman notamment et celles de sa génération, et mes filles qui grandissaient, j’ai dû (re)trouvé ma place. Ma Juste place.
*****
*
*****
Sans un « Soi » restauré et retrouvé, équilibré,
Impossible de tisser avec la Grande Toile de la Vie,
Difficile d’être reliée aux Autres, Au Monde,
quand notre Soi vascille.
*****
Ecrite
*****
On flotte, on est dés-ancré, et les humeurs connaissent alors des variations abyssales, en proie à nos émotions, des tensions vers un idéal inatteignable.
Si pour certain(e)s, la Voie est claire, tracée comme une autoroute sur un plan professionnel, la mienne me semblait chaotique, comme un pantin désarticulé, déconnectée de mon Etre véritable et profond, de cette pocahontas que je donnais parfois à voir. Merci, Poca, de m’avoir rappelée souvent qui je suis. 
****
Les apprentissages, enseignements spirituels, les expériences de vies nous traversent sans laisser trace et faire place. 
En quête d’identité, de nos racines, de mes racines.
Le yoga, les diètes, la méditation, le développement personnel aident un peu, mais pas suffisants. Il y avait quelque chose de plus profond à voir, comprendre, relier.
Et puis il y avait toutes ces couleurs que je voulais montrer au monde, qui nourrissent un univers digne d’Avatar, le film.
*****
Ces derniers mois, j’ai remonté fil à fil, réaligné, réajusté, non pas seulement qui JE suis, à la découverte de la couleur de mon Ame, de ma véritable Nature et identité, et de toute une lignée, tout un écosystème dans lequel je vis, j’apprends, je tisse, je donne et je reçois.
*****
J’ai remonté fil à fil toutes les connaissances et sagesses oubliées
*****
*
Je suis devenue Femme-Araignée au coeur de la Toile, celle qui tisse avec Sagesse et dans la Vérité, ni trop fort pour ne pas être enfermée, ni trop lâche, pour pouvoir se déployer.
Il en reste tant à découvrir, mais déjà ce parfum de pleine fruissance comble toutes aspirations, désirs d’exister qui viendraient perturber un équilibre restauré, une harmonie retrouvée, un Soi pacifié.
*****
*****
Je suis en Vie.
Une Herbe en Vie.
*****
*****
Pas de rayonnement de Soi, si l’Autre ne reçoit pas écho, ce que nous sommes, qui nous sommes, notre couleur, notre fluide vivant.
Pas de « Je » savoureux, si le « Nous »  n’est pas partagé.
*
S’il est essentiel, il n’est pas (plus) suffisant.
Se contenter d’un « Soi » satisfaisant, virtuellement brillant, idéalement attrayant, spirituellement élevé, ne serait-ce pas un peu confortable ? Personne n’est élu, personne.
*****
*****
Ne plus avoir de fossé entre le « dire » et le « faire »
est devenue une exigence de chaque instant.
*****
*****

Herbe en Vie

*
Je me suis découverte Herbe en Vie.
J’étais prête à déployer des Herbes Vives.
En cette fin d’été, où les pièces du puzzle se sont parfaitement mises en place, j’ai pris conscience, qu’une authenticité et unité de Soi n’avait pas de sens ni de saveur, si elle était préservée, non partagée, vécue en cavalière solo. La facilité aurait été de le faire et de le croire.
Certes, il fallait retrouver la Sève à l’intérieur, d’où tout jaillit, part, se tisse et se créé, après cette longue période de dés-inspiration apparente, d’ombre et de silence, mais il me fallait relier, relier à cette Vie.
J’avais à faire ce pas vers l’Autre, telle que je Suis, dans cette couleur et cette Ame « Mère Indienne ». Amérindienne.
Mon nom de famille, perron, en langue traditionnelle massaï, veut dire « trans-metteur », celle qui relie.
*****
*****
Si la vision moderne et occidentale nous fait croire à l’idée linéaire du temps, du progrès,
celle holistique et animiste des peuples racines est circulaire.
*****
********
***
Me revoici au début de l’Histoire.
*****
Une idée, une graine, une envie. 
1ère partie de l’histoire. Ete 2016.
Le nom est posé. Sans savoir précisément ce que sera Herbes Vives.
*****
Un ressenti, un vécu, un rêve. 
Début 2017, et me voici repartie sur les chemins de traverses, dans les sentiers et forêts de France, émerveillée de la beauté de notre pays, et dans le monde, découvrant les similitudes et différences de nos écosystèmes vivants, de nos cultures, aux 4 coins du monde. Une sorte d’Anthropologie vivante et philosophie des plantes, basées sur les expériences de la Nature, de nos natures.
*
Me revoici à l’Ecole de la Vie, des savoirs re-découverts, nouvellement acquis par l’expérience et les partages avec des chamanes, sorcières et jardiniers guérisseurs, ô combien simples et généreux, dénués d’égos et d’intellects faux-semblants, de contes et de légendes des peuples racines. Tissant et reliant avec toute mon histoire, mes racines, mon vécu et mes rêves de gamine.
*
Ô Joie d’Etre en vie !
*
*****
Nos jardins fleurissant, nourriciers, deviennent le centre du monde, de nos mondes,`
Mes Terres et Forêts, une thérapie vivante,
J’observe mes filles comme de belles plantes et me relient à leurs sages âmes,
J’écoute comme mon coeur, battre à l’unisson, tambour battant,
Ames soeurs, amitiés célestes,
Des voyages, temps d’exploration et de partage tellement nourrissants,
Je revis.
*****
******
Reste la question essentielle : 
Concrètement que faire d’As we are, où y trouver ma place, comment faire co-habiter et (auto-) financer 2 projets, comment vais-je déployer tout cela ? Vais-je transmettre et partager tout ce que je sais à présent ?
*****
*****
Ces expériences n’ont de sens que si elles s’intègrent à nos vies.
J’avais vécu quelque chose de très fort,
mais après, quoi en faire ?
*****
*
*

Sortir des sentiers balisés

*

Une communauté, une aventure partagée, une amitié au coeur du réacteur, une équipe, un univers, une conscience de business. Ete et Automne 2017.
Comme me le soufflait Philippe, posé sur un rocher du Désert des Bardenas, devant l’immensité des espaces s’offrant à nous…
«As we are, c’est bien plus qu’une société, c’est une philosophie de vie. »
*
Herbes Vives ne se limitera pas à une entreprise, mais une éthique de vie, une expression libre et joyeuse d’une parole universelle, celle de la Nature, des plantes, de la Terre. Celles des femmes, aussi, surtout. 
*****
*****
Mères, filles, soeurs, je sens cet appel qui revient,
ce qui fait mon fil rouge, le Féminin.
Car ce sont elles, les femmes, qui ont détenu la connaissance des plantes
et de l’alchimie, de la création et du mystère de la vie,
messagères des Dieux,
celles que l’on disait sorcières, dans notre culture racine et celte.
*****
*****
A moi de le rendre tangible, manifesté dans la matière.
*
Tel que je l’ai fait pour As we are, car le pari était osé il y a 5 ans.
De parler d’authenticité et d’incarner une singularité auprès de dirigeants et comex, managers, sportifs.D’une communauté, d’une éthique du business différent, d’une prise de parole engagée, de fonder notre mission et coeur d’accompagnement sur l’expérience, le vécu, l’histoire, et non une approche intellectuelle et individuelle. Aujourd’hui, j’y intègre toutes ses dimensions, tous ces savoirs des peuples racines, du vivant et des forêts, pour les aider à re-trouver l’harmonie, intérieure et extérieure.
*
Appelons cela chamanisme, vision holistique, peu importe, c’est juste une manière de porter la fréquence autrement, de «  passer » avec ce que je suis, à leur côté, avec eux, et c’est de même avec notre communauté et équipe que je perçois plus comme une ruche, où chacun a sa place et son rôle, et dont la Reine est la Société, pas moi.
*
Redonner la place au collectif, l’ère du « Je » a donné un modèle à bout de souffle…
Et voilà, le cycle qui revient, tout revient à son point de départ de création unique.
*
Etre passeuse, une courroie de transmission.
Entre générations, mondes, sagesses, traditions, cultures.
*****
*****
Etre tellement Soi-même,
que notre (ma) seule attitude et présence suffisent à transformer l’autre !
*****
*****
 *

Découvrir une autre façon d’être 

 *
Apprendre à désapprendre, je l’ai fait tout cette année durant, 13 lunes exactement.
Je suis sortie des sentiers balisés, pour découvrir de nouvelles façons d’Être et de me relier, sans casser ce que j’avais construit, mes filles, mon Toi-identité et Om-Sweet-Home, mon Homme-Moitié, double-jumeau comme l’exprime les peuples racines Massaï, si nourrissant pour nos intériorités mutuelles et faisant que nous nous sentons si forts, et enfin, mon entreprise et communauté, en miroir à ma crise intérieure, à transformer, réinventer, réaligner.
*
Alors, je suis passée à l’acte : j’ai intégré ces apprentissages pour les intégrer dans mon propre parcours, ma propre culture, mon propre écosystème, ma tribu, mes enseignements et accompagnements auprès de mes filles mais aussi de femmes, dirigeant(e)s, de mes entreprises…
 *
*
*****
« Le passeur est celui qui sait qu’il est second,
et non premier,
et qu’il a reçu une mémoire énorme.
Il sait également qu’il n’est pas le dernier
et qu’il doit transmettre »
*****
Armand Abécassis, philosophe.
 *
Toute expérience est riche.
*
Chez nous les difficultés sont vécues comme négatives, les errances comme un manque de confiance, les crises comme un échec, chez les peuples premiers, elles sont des épreuves initiatiques, qui forgent le guerrier pacifique, qui domptent l’égo et nous amènent à puiser des ressources insoupçonnées, à nous découvrir et nous relier.
 *
Herbes Vives incarne cette nouvelle manière de trouver sa vraie nature, sa propre médecine, d’expérimenter aussi un autre chemin de la création, celui d’élixirs, fragrances empreintes créées à partir de plantes indigènes prenant racines dans le Vercors et la Drôme, et d’un accompagnement singulier, tissé fil à fil de nos vécus et expériences de femmes, herbes vives, inspiré des enseignements des peuples premiers, en guidante individuelle ou retraites expériences.
*****
*

N’imite pas le modèle, Sois le modèle !

 *
Voilà où j’en suis aujourd’hui. Ce que j’avais envie de vous partager.
Si j’ai été tentée de laisser sur la route ce blog et ce site, il y quelques semaines, comme mon entreprise il y a quelques mois, m’est revenue à l’esprit dans le Désert des Bardenas, ce week end, comme une évidence, que cet espace, était aussi celui de beaucoup de femmes, d’hommes qui venaient s’inspirer, y puiser une inspiration sincère, authentique, où rien n’est à vendre ou à promettre. Simplement, se nourrir, voir autrement, découvrir un autre angle de vue, un horizon nouveau.
*
Parce que j’y parle de la Vie, de l’expérience du vivant.
Et cela nous touche tous, et toutes.
*
*
*****
Quand l’intention est pure, Amour et Joie,
on récolte pur Amour et pure joie.
*****
******
*
Au travers de ce blog, de ce message plus particulièrement, je voulais vous transmettre cette idée essentielle : en se laissant bousculer dans nos certitudes, nos habitudes, nos convictions, nos formatages, on peut laisser cette petite fenêtre de lumière, lucarne sur le ciel ouvert, qui s’appelle « horizons nouveaux ».
 *
Chacun, chacune d’entre nous, à son propre parcours, vécu, mais si tous et toutes nous découvrons notre Nature, et osons porter notre couleur dans ce monde, quel que soit notre métier, avocat(e), notaire, financier, mécano, jardinier, thérapeute, maman / papa, enseignant(e), sportif, dirigeant(e)…, le monde aura une autre couleur et saveur, le Vivre Ensemble aussi. Nous ne serons pas tous thérapeutes, coach, chamanes, guérisseurs, pas avec une étiquette collée sur le front ou une plaque sur la devanture…
 *
Alors si nous osons faire ce pas qui nous parait si grand, d’être ce que nous sommes avec la Vie qui nous anime, une manière plus juste, équilibrée, authentique, harmonieuse d’être au Monde, d’Etre Soi, des Autres et du Monde, alors j’ai sincère et grand espoir que le monde peut changer, entrevoir la lueur d’un nouveau Jour.
 *
*
*****

Douce Harmonie

*****
Chacun a sa place assurément. Chacun, chacune, nous pouvons tisser cette grande toile de la Vie. Ensemble.
*
Il n’y a aucun luxe à se trouver, Soi, ni gloire à être quelqu’un (d’Exceptionnel ou Extra-ordinaire), si nous ne partageons pas cela, avec humilité et sincérité, ce que nous sommes, vraiment, ce qui vit en nous, au coeur de soi, ce que nous avons appris, avec l’esprit de l’apprenti-sage, avec le coeur, pour vivre en harmonie avec les autres, la Nature, nos tribus, et contribuer à notre monde, à la Beauté du Vivant et de la Terre.
*****
*
*****
C’est cela la liberté, celle d’Etre qui nous sommes,
et ne pas chercher à ressembler ou être quelqu’un d’autre.
*****
******
Quand serez-vous / saurez-vous que vous êtes traversés, habités par cette énergie là ?
Quand une Joie tranquille, apaisée, durable, aura pris place, un état qui ne vous quitte pas au gré des événements extérieurs…
******
C’est cela la Sagesse. Etre un nouveau Sage.
Ni plus, ni moins.
*
A nous de découvrir, d’inventer, ou pas, notre propre modèle et sagesse de vie.
*****
*****
Le bonheur n’est pas une fin, c’est un moyen.
Le bonheur n’est pas un but, c’est un baromètre,
celui de l’harmonie entre l’intérieur et l’extérieur.
*****
*****
Je souris car mon premier slogan As we are et tout premier univers était : soyez à l’extérieur ce que vous êtes à l’intérieur, la boucle est bouclée. Et l’entreprise, l’entrepreneuriat offre ce terreau fertile pour se découvrir soi, rayonner auprès des autres…
Pas pour exister, mais pour vivre et habiter sa vie, vraiment (cf article).
*****
Si le feu de l’alchimie aide à transformer, ma couleur m’ (et vous) invite à la Douceur. 
Douceur de vivre et d’être, de partager et de faire. Car tout cela ne se fait pas en force, ni au détriment des Autres.
*****
Cet espace est et restera le Gardien de cette mémoire vivante, de cette diversité humaine, de la Beauté du Monde.
Il donne des clés, mais à chacun d’être qui vous êtes, de trouver votre juste place et chemin.
Sous la protection et influence de cette 10ième Lune, dont la Gardienne est celle qui tisse sa vérité, et avec authenticité.
*****
*****
*****

Ecrite sur la musique de Asaf Avidan « Different Pulses » et Chet Faker – Love & Feeling Live Session

Photo, octobre 2017, Desert des Bardenas, en Espagne

Marche ta parole, marche ta beauté dans le Monde

↞  La prochaine retraite expérience Herbes Vives aura lieu du 19 au 21 janvier 2018, il ne reste qu’1 seule place ! Yoga Flow & Alchimie de Vie au coeur de ces 2 jours dans les Alpes (73) – Réservation camille@herbesvives.com 

Pour être informé(e), des prochains stages, cercles de partages, séminaires et retraites, abonnez-vous à la newsletter sur le site Herbes Vives…

2 comments

  1. Merci de continuer d’alimenter ce bel espace d’inspiration que je découvre depuis quelques semaines seulement et qui est source d’énergie dans le déploiement de ma singularité au sein du nouveau chemin que je m’apprête à emprunter. Merci infiniment….

    1. Bonjour Vanessa,

      Merci à toi, de tes partages qui nous relient tous aussi au Vivant et à cette belle expérience qu’est « Etre au Coeur de la Vie »

      et en espérant te lire de nouveau ici ou sur d’autres médias sociaux,

      Une magnifique journée,

Leave a comment