Apprendre à vivre ensemble, faire grandir autrement

severine - 17 avril 2016

Suivez votre coeur, vos pas sauront où aller !

severine - 17 avril 2016

L’Art d’Une Vie Créative : 7 voies pour oser !

severine - 17 avril 2016
Une vie Créative serait-elle l’unique apanage des Créatifs ?
 .
J’ai longtemps pensé ne pas être créative…
et souffrir de ne pas pouvoir exprimer ma créativité, dans ma vie, dans mon job,
et de ne pas trouver le temps de laisser un Art bien incertain qui ne pouvait émerger
que dans un atelier… d’artiste…
 .
J’ai pourtant dessiné depuis mon plus jeune âge, à coup de crayons, quand je m’ennuyais, beaucoup écrit, ce que nous appelons aujourd’hui l’Art épistolaire, cette désuète habitude d’écrire (à la main) des lettres avec mon Inspirant Grand Sachem (le Chef de ma tribu, mon grand-père), j’ai pris les couleurs du pastel puis de la peinture à l’huile pour exprimer au fil des années, cette part de moi sensible, discrète, lumineuse.
Parfois, l’écriture m’a quitté, pour y revenir, tout comme la peinture ou la cuisine inspirée.
J’ai tout gardé.
Comme une mémoire vivante de mes petits croquis ou carnets, témoin d’une évolution personnelle.
 .
.
——-
Je ne suis ni artiste, ni écrivaine,
j’ai longtemps exercé des métiers (et encore aujourd’hui)
où il me faut être hyper organisée, voire performante, rationnelle (souvent),
et pourtant, je n’ai jamais autant été efficiente et heureuse
que lorsque j’incorporais de la créativité dans ma vie personnelle, professionnelle.
——-
.
.
Cela va d’un désormais tableau excel à créer, à un workshop à imaginer pour des clients, à utiliser un paperboard et dessiner en séance de coaching, à colorier dans mon bureau sur mon poster géant, à jouer avec mes enfants, ou encore rénover un meuble, écrire un article, revisiter mon blog ou des présentations clients, cuisiner, masser, jardiner… Bref, il y a 1000 et 1 façons d’être créatif !
 .
Voici 7 chemins à explorer pour reconsidérer la créativité dans sa vie :
 .
.

1. Lâcher prise

.

La plupart des personnes n’osent pas dessiner, jouer, explorer, par peur de l’inconnu, par peur du jugement, parce que la société ne le tolère pas (encore que, la créativité est de plus en plus plébiscitée dans les milieux start-ups, de coworking, les grandes entreprises, c’est une de nos activités avec As We Are et nous comptons pas moins de 6 Creative Makers dans notre communauté de Change Makers)
 .
Lâcher prise, c’est accepter de faire, sans penser au résultat.
Lâcher prise, c’est se concentrer sur le moment et l’acte sans imaginer ce que cela donnera, sans attente, sans objectif, seul compte l’instant présent.
 .
.
——-
La créativité invite à un art contemplatif et quasi méditatif dans sa capacité à être là, pleinement là,
à (re)centrer son esprit sur l’objet, sans jugement, sans attente.
——-
 .
.

2. Faire confiance

.
Quand j’ai repris la peinture après quelques années d’interruption (10 ans), j’appréhendais beaucoup, de ne plus savoir faire, de faire sans modèle, ne pas oser exprimer tout ce que j’avais envie d’exprimer en couleur, symbolique, univers… Et puis j’ai osé ! Je me suis faite confiance, j’ai mis de la musique que j’aime, mes vieilles fringues que j’adore porter quand je suis en mode « Stressed Out« .
J’ai acheté de très grandes toiles et oser y déposer de tout : des couleurs sublimes, des objets, des photos, des poèmes, des drapeaux de prières, des symboles.
Bref, je rentrais dans chaque tableau comme pour explorer un univers, y délivrer un message… peut être ?
.
En tout cas, j’ai fait confiance… à mon intuition, à mon ressenti intérieur.
.
Je ne présageais en rien du résultat, la beauté étant toute subjective, ces tableaux me plaisaient à moi , à mes enfants aussi, et c’était très bien ainsi. Quand je les vois aujourd’hui remplir mon nouveau lieu de vie, ils y ont amené une âme unique. Celle du lieu.
A tout ceux, qui n’ont pas confiance et bride leur créativité, je recommande vivement a lecture de « Comme Par magie », le dernier petit bijou d’Elisabeth Gilbert (non par le côté littéraire de la chose mais bien cette honneteté et simplicité à laquelle je fais référence plus bas…)
.
.

3. Retrouver son enfant intérieur

.

Exprimer sa créativité, c’est faire revivre son enfant intérieur.
Titch Nat Han dans son livre « Prendre soin de son Enfant Intérieur » évoque l’importance de lui redonner vie, de l’espace, de l’amour et de l’attention.
.
——
La créativité, c’est un canal pour communiquer avec lui,
retrouver ma part joyeuse, libre, instinctive, légère, subversive … et charmante.
——
.
.
Certains trouveront cela puéril, quand bien même ?
Les enfants sont libres et offrent à celles et ceux qui savent l’accueillir, une véritable énergie et joie de vivre.
 .
.

4. Créer des espaces

.

Espace physique, espace temps.
La créativité doit avoir un terrain de jeu, de la place pour s’exprimer.
.
« Toi seul a le pouvoir de transformer ce lieu où tu vis déjà en un lieu magnifique » B.Warner
.
Avec une vie d’apparence très Business Woman, en tout cas très active entre 2 pôles / lieux de vie, d’entrepreneure, de maman, de femme aussi, d’amie… il m’a fallu (re)trouver de l’espace et en créer pour laisser de la place à ma créativité.
Plus facile quand on a 18 ans, d’avoir du temps à soi, au fur et à mesure des années, la vie se remplit, parfois d’obligations et de contraintes plus ou moins auto-imposées.
1ère chose, c’est déjà de redéfinir ses priorités, ce qui est important pour vous, dans vos activités, relations, tempo, car le temps n’est qu’une construction de l’esprit.
Trop de temps (et pas de job) nous n’arrivons pas à créer, trop de job (ou de stuff à l’anglo-saxone, j’adore ce terme, « a lot of stuff »), nous ne pouvons plus créer.
Bref, vous l’aurez compris, le temps se prend et se conquiert plus qu’il ne se subit ou se dilue dans la vacuité de nos instants et de nos vies modernes.
.
.
——
Créer des espaces, c’est donc aménager des moments dans sa vie pour créer, sortir du tumulte de la vie, s’en abstraire pour changer de regard, écrire, peindre…
——
.
.

5. Instaurer des routines

.
En lisant le décapant livre « The Life-Changing Magic of Not Giving a F**K » de Sarah Knight, j‘ai pris conscience qu’il n’y aurait pas de créativité (ou d’espace pour créer) sans me débarrasser de mauvaises habitudes (comme aller sur Internet après manger ou commencer ma journée de travail en regardant mes emails et la terminer en voulant absolument tout terminer de ce que je n’avais pu faire comme traiter mes 100 emails restants ou une proposition que je devais remettre à un client depuis 5 jours).
.
——-
Désormais, les journées en Home Working ou Remote Working démarrent avec un Thé, un livre et mes cahiers d’inspirations, le must est même une courte séance de yoga pour délier le corps et l’esprit.
——-
.
.
Toujours en home working, le café au soleil avec un recueil de poèmes est mon kif inspirant et ressourçant. Ma bulle d’oxygène, mon moment de respiration.
Enfin, j’aime terminer mes journées par un petit tour sur pinterest, le plus grand mood board inspirant de la planète ou écouter un poadcast sur un sujet qui me passionne.
 .

 .

6. Considérer la créativité comme un Art de Vivre

.
Je n’aime pas forcément les musées (modernes), froids, impersonnels, et je n’aime plus perdre du temps pour y observer la dernière expo à la mode, je dirais même que cela m’est complètement égal de le faire à présent, l’Art Moderne me glace et fige la joie de vivre.
.
——
Les musées qui peuplent nos cités modernes représentent tout ce qui met de la distance avec l’Art (et la créativité) : son côté sombre, froid, torturé, élitiste, intellectuel.
Alors que l’Art est tout l’inverse, c’est une passerelle vers le divin, le Sacré, la Joie, l’Emerveillement, la Simplicité. Une porte vers Soi.
——
.
Finalement ce que je préfère dans les musées, ce sont les bibliothèques et les espaces librairies, ou les jardins qui vous enchantent (comme celui du Musée Quai Branly à Paris ou la magnifique baie vers Central Park au Moma de New-York).
.
Dans ma vie, je me suis dit que je pouvais aussi créer des univers et reconsidérer la créativité comme un Art de Vivre. Joyeux, inspirant, merveilleux.
.
Pour être maman de 2 filles hyper joyeuses et pleines de vie, j’ai rénové et réaménagé notre lieu de vie comme un formidable terrain de jeu, entre le jardin ouvert où se mêlent herbes aromatiques, légumes et fleurs sans réelle organisation mais dans un joyeux méli-mélo coloré et créatif, ou encore la maison qui laisse des grandes tables pour dessiner ou peindre, des vieux meubles qui regorgent de trésors pour la création en tout genre, toujours à portée de main.
La cuisine est un pont à ces univers de création, en devenant même la pièce centrale, car je vis avant tout la créativité dans la cuisine… (cf Article L’Amour Food : 3 raisons de cultiver le Bonheur est dans le plat)
 .
——
La créativité se vit sans contrainte, ni code, car elle est présente à chaque instant dans nos vies,
comme un fluide merveilleux. Un accès à la Beauté du Monde. Une porte vers Soi.
——
 .
.
.

7. Réeanchanter sa vie

.

Vivre sa créativité pleinement, c’est avant tout réenchanter sa vie, et nous en avons bien besoin en ces temps sombres et confus.
.
« Pour créer de belles choses. Il faut vivre dans de beaux endroits. N’aie rien chez toi que tu ne saches utile ou que tu ne trouves Beau » W.Morris
.
.
Pour Morris, deux vertus priment et gouvernent la créativité dans nos vies : simplicité et honnêteté.
Je rajouterais : émerveillement.
.
Il en tient qu’à nous de cultiver l’émerveillement au quotidien.
.
Quand l’Ego recherche la gratification, l’âme et la part du divin en nous sont en quête du Merveilleux.
.
Nous avons le pouvoir (et la responsabilité) de réenchanter nos vies.
Commençons déjà dans nos vies, personnelles, puis dans nos entreprises (que vous soyez entrepreneurs solo ou communautaires comme moi, boss, manager ou employés, même tout en bas de l’échelle, dans les champs ou derrière un poste de production (PC et machine industrielle même combat :)).
.
——
Il y a toujours la possibilité de reconsidérer nos vies, de les rendre plus légères, merveilleuses, comme un conte de fées…
——-
.
.
Alors il ne tient qu’à vous de réenchanter vos vies (en manque d’inspiration ? par ici…) , de laisser vivre votre créativité sans la craindre,
Si vous avez aimé, souri, vécu une émotion positive (ou même négative), partagez !
Nous sommes dans une ère où l’émotion n’aura jamais été autant vecteur d’actions positives !
Allez-y, osez ! Créez votre vie comme vous en avez envie, redonnez de l’espace et cultivez cet art d’une vie Créative !
 .
 .
.
 Photo de mon Om Sweet Home ♡ –  Severine Perron © 2017

1 comment

  1. Je suis en train de lire Comme par Magie et son livre tout comme ton article est une vraie porte ouverte à la créativité!
    Parfois, j’ai du mal à me mettre à l’oeuvre car mon côté mental a envie que tout soit utile. Par exemple, si j’ai envie d’écrire un texte, mon mental veut que ça fasse partie d’un projet pour que ça soit bien cadré ou je ne sais quoi, je comprends pas pourquoi mon mental veut agir comme ça…

Leave a comment