Harmonie : 7 principes de la « paddle attitude »

severine - 22 août 2015

7 secrets pour réenchanter sa vie (et éviter le bore-out)

severine - 22 août 2015

Pour une rentrée en conscience et zen

severine - 22 août 2015

Nous voilà rechargés. Eté, le temps d’une pause bien appréciable.

Plus que des « vacances » synonymes de farniente ou d’évasion, c’est aussi une formidable période pour se réinventer, prendre le recul nécessaire à la réflexion et l’introspection. Un rythme plus lent est propice à la créativité et vous donne accès à ce potentiel de vivance inépuisable qui est en vous… Il vous permet de croquer la vie et de la savourer pour en goûter la pleine fruissance.

Faire le point sur ce qu’on voudrait faire / être (et ne plus faire, lâcher…). Vivre tout simplement. Etre dans l’Etre justement, moins dans le Faire (ou le Faire Savoir –> Detox digitale s’impose).

Oui mais… A peine rentrés, nous revoilà si vite happés par le quotidien, entre contraintes choisies (je vais m’inscrire à telle formation, me remettre au sport, cuisiner plus, aller à telle conférence, revoir tels amis, refaire telle pièce de mon home sweet home…) ou subies (reprise du travail pas forcément enthousiasmant, métro-boulot-dodo, double journée pour les mamans…).

Ok STOP, on respire un grand coup !

Voici 3 conseils pour ne pas dilapider cette belle énergie positive et vos enthousiasmes renaissants en moins d’une semaine si vous repartez sur un rythme effréné…

1. RESPIRER

.

La base. Si essentiel, le souffle. Si insignifiant qu’on l’oublie presque à chaque instant.

Quand la tension monte, quand le rythme s’emballe, respirez !

Quand le petit jour se lève, avant d’allumer la lumière ou le smartphone, respirez !

Avant de savourez un thé ou un café, respirez !

Avant de vous plonger dans la longue liste de mails à traiter ou de TO DO LIST anxiogènes, respirez !

Avant de retrouver vos enfants le soir, respirez !

Au coucher, respirez !

Respirez, mais respirez vraiment. Profondément. En conscience. 3 respirations de suite suffisent à vous faire retrouver la paix intérieure et une certaine force tranquille.

Cela peut paraitre simple, mais c’est déjà beaucoup.

J’ai (ré)appris à retrouver le souffle, à respirer en conscience. Le temps d’une marche, d’un échange, d’un exercice de yoga, de la cuisine… Et cela fait toute la différence, car vous êtes pleinement présent et agissez avec le COEUR, non la raison ou le mental.

—–

« Vivre en pleine conscience, ralentir son pas et goûter chaque seconde et chaque respiration, cela suffit. »  Thich Nhat Hanh

—–

2. NOURRIR SA VIE INTERIEURE

.

L’été, nous prenons le temps de lire, de vivre, de savourer, de s’intéresser à d’autres sujets, explorer le monde (parfois notre monde intérieur), être proche de ceux que l’on aime et de rencontrer vraiment.

Pourtant, dès la rentrée, trop d’entres nous rangent l’enfant intérieur et libre au placard pour endosser le costume de super man ou super woman… Contraintes en entreprise, en famille, problèmes à régler, agir vite, décider, être au top, consommer… Nous sommes « mis en boite », oubliant qu’il y a une vie à nourrir, la sienne, sa vie intérieure.

Pierre Rabhi, philosophe bio-agronome, éveilleur de conscience, évoque dans son Talk TEDx ‘Une vie avant la mort », cette urgence de remettre le sens dans sa vie, de nourrir sa vie avant que la mort nous attrape finalement.

Cultiver votre intériorité, en vivant en pleine conscience, en se reconnectant avec la nature et la beauté de la vie, en lisant des livres qui font du bien à l’âme ou écoutant des documentaires ou prises de paroles inspirantes, en écoutant le rire des enfants, en jardinant, en marchant, ou encore en pratiquant l’écriture, la peinture, la cuisine, la dans, le chant, le yoga, la méditation… Autant d’activités si simples, qui faites en conscience, vous procurent beaucoup de joie, de paix et contribuent à un Bonheur Authentique.

Personnellement, j’en profite pour reconnecter un maximum avec le corps et la nature, réharmoniser coeur, corps et esprit par une pratique plus intensive de la pleine conscience dans toutes mes activités. Je prends aussi le temps d’une retraite estivale en conscience et/ou en silence, pour nourrir cette vie intérieure que nous négligeons souvent le reste de l’année. Cela m’apporte beaucoup de joie et d’énergie !

Et vous quelles sont les activités qui vous nourrissent, ce que nous appelons « passe-temps », alors qu’elles devraient être le coeur d’une vie riche de sens ?

Si votre vie à la rentrée ne vous offre pas le luxe dans toute journée de vivre ces temps-là, posez-vous les bonnes questions sur l’harmonie et le sens dans votre vie…

—–

Vous avez rendez-vous avec votre vie dans le présent. Si vous ratez ce rendez-vous, vous risquez aussi de rater votre vie.

—–

3. PRATIQUER LA SOBRIETE HEUREUSE

.

Trop de livres à lire, trop de projets, trop d’objets, trop d’activités, trop de TO DO, trop d’informations, trop de réseaux sociaux…

Tout cela devient anxiogène et nous ramène à un fort sentiment de culpabilité accru par des injonctions sociales sur l’épanouissement personnel et le bonheur devenus un standard de société. Quel Bonheur ? Celui de travailler plus pour consommer toujours plus que de raison pour paraitre (ou fuir une réalité qui ne nous comble plus) ? Celui d’une barre illusoire trop élevée que nous nous mettons même (et surtout) dans le domaine de la famille, du couple, du développement et de l’accomplissement personnel ?

La sobriété heureuse prônée par Pierre Rabhi m’évoque cette nécessaire sagesse de la Voie du Milieu, celui de la modération que nous ont transmises par delà les millénaires, les sagesses bouddhistes et hindouistes.

Agir sans forcer, pratiquer le lâcher prise dans toute action, ne pas se focuser sur le résultat à atteindre mais apprécier le chemin à parcourir.

Simplifier et se recentrer sur l’essentiel (la règle des 3 permet de limiter vos ambitions, envies, projets,…) –> En savoir plus : Article Cultiver sa vie Intérieure pour faire la différence à l’extérieur

Apprécier l’instant présent. Se contenter de ce que nous avons. Etre Ici et Maintenant.

Nous n’avons pas besoin de beaucoup pour être vraiment heureux et bien.

Faites l’expérience d’un voyage très léger ou d’une retraite dans la sobriété, vous comprendrez que nous nous créons nos propres contraintes qui limitent notre propre bonheur et vraie liberté.

J’étais pour ma part, une récalcitrante aux bagages légers, étant très nomade, j’ai appris à me délester, à faire le vide dans mes armoires et valises, à pratiquer la sobriété heureuse dans mes plats cuisinés tout comme dans mon home sweet home. Pour beaucoup plus de légèreté d’Etre.

Dans son livre « L’Art de La Simplicité« , Dominique Loreau invite à faire tenir dans un seul petit bagage, l’essentiel, inspirée du mode de vie japonais zen.

Voilà mes 3 conseils simples et pratiques pour vivre sereinement cette rentrée.

Désormais, je proposerais tutoriels et conseils pratiques, chaque semaine pour vivre en conscience dans la rubrique #SLOWLIFE. Retrouvez-moi prochainement sur ce blog et n’hésitez pas à vous abonner à la Newsletter de ce blog.

Photo Village des pruniers ♡ –  Severine Perron © 2017

Leave a comment